Nouvelles – Innovation sociale – Septembre 2018

Revue des nouvelles du monde de l’innovation sociale
17 septembre 2018

Le gouvernement du Canada fait un pas important vers une stratégie d’innovation sociale et de finance sociale afin de s’attaquer aux problèmes sociaux les plus tenaces au Canada
«Le gouvernement du Canada s’est engagé à appuyer des solutions novatrices qui permettent de trouver de nouvelles façons d’aider les communautés à s’attaquer aux problèmes sociaux les plus complexes et les plus tenaces.»

Les “dumbphones”, l’alternative pour se déconnecter des écrans?
«Alors que le smartphone est devenu un objet indispensable ces dernières années, les “dumbphones” ont de plus en plus la cote.»

Les couches lavables, une alternative écologique et économique
«À cause de la présence de substances toxiques dans les couches jetables, certains parents reviennent aux couches lavables, parmi eux : des youtubeurs.»

Art sans Frontière au sein d’une PRISON
«Introduire l’art dans la prison, pour améliorer les chances de réinsertion des détenus une fois libérés. Tel est le projet envisagé par DIS-MOI.»

Une mère réussit à faire des lunchs avec zéro déchet
«« L’idée, c’est de trouver des solutions simples et pas contraignantes, sinon on n’adoptera pas de nouvelles habitudes », dit Laure Caillot, qui se prépare à poursuivre les lunchs zéro déchet, à l’aube de la rentrée scolaire.»

Qui a peur de l’éducation à la sexualité ?
«Les menstruations, la masturbation, l’homosexualité, autant de sujets qui peuvent faire frémir les pédagogues les moins téméraires d’entre nous.»

L’éducation nous rend-elle meilleurs ?
«Entre nostalgie de l’école républicaine, méthodes neuroscientifiques et alternatives, les mutations de l’école sont aujourd’hui au centre de toutes les attentions.»

Environnement : 5 apps pour réduire son empreinte écologique
«Parce qu’il y a urgence pour la planète, chacun peut faire quelque chose au quotidien pour réduire son empreinte écologique. Voici cinq applis pour smartphone qui peuvent vous aider à faire les bons choix dans la vie de tous les jours.»

A Salviac, «lancer une démarche positive» à visée écologique
«Depuis quelques années, à Salviac, tous les projets ont un parfum de développement durable. Le village s’enorgueillit de deux labels, «Zéro phyto» – qui signifie qu’ils renoncent à l’utilisation de pesticides – et «Station verte» – qui présente le village comme un lieu de vacances écologique.»

Langouët, village écologique et durable
«Depuis le début des années 2000, ce bourg de 602 habitants multiplie les projets autour des énergies renouvelables et du développement durable. Au point d’en faire un modèle, encensé dans le monde entier.»

Écologie : arrêtons de croire dans les solutions miracles
«Depuis plusieurs années, un certain nombre d’acteurs semblent prendre conscience de cette urgente nécessité et travaillent pour développer des modèles susceptibles de limiter nos impacts négatifs sur l’environnement. Régulièrement, on nous annonce avoir trouvé LA solution à tous nos problèmes écologiques. On parle ainsi de plus en plus de la voiture électrique ou à hydrogène pour limiter nos émissions de CO2 liées au transport, du régime vegan ou des viandes de synthèse pour limiter les impacts de notre alimentation, des aspirateurs à CO2 pour capturer et stocker le carbone de l’atmosphère, des bateaux high-tech pour récolter le plastique dans les océans, et même des énergies renouvelables pour produire une énergie faible en carbone.»

Zéro déchet, zéro souci!
«Tous les ans, l’ONG Global Footprint Network calcule «le Jour du dépassement». Ainsi, c’est cette année le 1er août qui a marqué le moment où l’humanité a dépensé l’ensemble des ressources que la Terre peut produire en un an. La thématique du développement durable est sur de nombreuses lèvres à travers le monde.»

Atelier international sur l’agriculture urbaine
«Quelque 160 participants et une cinquantaine de conférenciers prennent part cette semaine à la dixième édition de l’École d’été sur l’agriculture urbaine. «En 10 ans, l’agriculture urbaine est passée d’un mouvement social revendicateur, surtout centré sur les jardins collectifs et communautaires, à un mouvement plus diversifié et à l’émergence de fermes urbaines jouant un rôle de plus en plus important dans le système alimentaire des citadins», observe Éric Duchemin, professeur associé à l’Institut des sciences de l’environnement et directeur scientifique du Laboratoire sur l’agriculture urbaine (AU/LAB), qui organise l’événement.»

Quelles sont les initiatives de votre employeur en faveur d’inclusion et de diversité?
«Pour attirer ces précieux talents, il est essentiel de cultiver un milieu de travail axé sur l’inclusion et la diversité. Plus de quatre répondants sur cinq estiment d’ailleurs que cette condition est primordiale.»

Appel du 18 août : l’éducation artistique est un vecteur d’émancipation
«L’éducation artistique et culturelle constitue le vecteur majeur de la mise en œuvre de cet objectif d’émancipation. Elle propose à chacune et à chacun, dès l’enfance et tout au long de la vie, d’avoir accès à des expériences esthétiques et de s’engager dans des pratiques artistiques. Elle se nourrit de la rencontre avec les œuvres et les artistes. Elle induit une dimension interprétative. Elle ouvre aux différents champs de la création comme du patrimoine et de la culture scientifique et technique.»

Pour que la société change après #MeToo, l’éducation sexuelle de nos ados ne doit plus se résumer à la biologie
«L’éducation sexuelle commence par l’apprentissage d’une relation saine et consentie dans laquelle homme et femme se respectent et se protègent.»

L’enterrement écologique, une pratique qui se développe en France
«Cercueils biodégradables, moins de soins de conservation… Ce genre de funérailles attire de plus en plus. Les sociétés de pompes funèbres tâchent de s’adapter.»

Agriculture urbaine au Québec: entre réseaux et politique
«« Il y a différentes images d’agriculture urbaine, de la compagnie de micro-pousse aux cultures sur le toit d’un supermarché. C’est une réalité encore à documenter, mais qui change les approches de production et de gouvernance alimentaires. Et il y a un impact concret sur le paysage et la planification urbaine », relève Éric Duchemin, professeur associé à l’Institut des sciences de l’environnement de l’UQAM et directeur scientifique du Laboratoire sur l’agriculture urbaine, qui organisait cette 10e École d’été en agriculture urbaine de Montréal.»

La Ville de Montréal soutient la redéfinition de CHNGR, vers un nouveau partenariat interuniversitaire pour l’innovation sociale
«La Ville de Montréal est heureuse d’annoncer qu’elle accorde un soutien financier de 80 000 $ à l’Université Concordia afin qu’elle puisse concevoir et lancer la deuxième phase du programme CHNGR (changer). L’objectif de ce partenariat est de renforcer la collaboration interuniversitaire et interdisciplinaire pour encore mieux sensibiliser les étudiants à l’économie sociale et l’innovation sociale, à travers l’apprentissage par les pairs et le développement de projets.»

Demain le ville
«Ensemble, co-construisons la ville de demain»

81 designs : la plateforme soutient les réfugiées et l’artisanat traditionnel
«Au Liban, depuis deux ans, une plateforme de collaboration artistique permet à quelques réfugiées artisanes de vivre de leur art tout en faisant survivre une tradition ancestrale de borderie : le « tatreez ».»