Acidité et maladies

zeeyk30f7dyq6wi1wy0yTrop acide = moins de minéraux dans le corps = nombreux troubles et maladies.

Voilà!

On peut avoir un impact sur la quantité d’acide que l’on envoi au corps par notre alimentation et du repos.

Maintenant, vous voulez peut-être comprendre un peu mieux? Je vous présente Thierry Casazsnovas, un de mes favoris concernant l’alimentation et la santé. Ce vidéo «L’équilibre acido basique du corps clairement et sans dogme» vous donnera toutes les clés pour agir sur votre santé par la suite.

Afin de renforcer le message, je reprend ici un long pan de l’article de Jean-Yves Dionne pour mettre en lumière le mécanisme de production d’acide et la longue liste des troubles que cela cause.

Lorsqu’une trop grande quantité de molécules acides (déchets métaboliques) se retrouve dans le liquide extracellulaire, le système devient surchargé, limitant sa capacité à éliminer ces déchets.

Pour bien illustrer les mécanismes en cause, prenons l’exemple de la caféine. Une fois qu’elle a produit son effet stimulant, la caféine doit être métabolisée et ensuite éliminée. Le métabolite de la caféine est l’acide urique, un acide que vous connaissez peut-être pour son rôle dans la goutte. Comme cet acide est difficile à éliminer par le rein, le corps le neutralise pour en faire un sel (neutre = plus facile à éliminer). Cette neutralisation s’accomplit à l’aide des minéraux alcalins du corps, notamment le calcium, le magnésium et le potassium (via les structures qu’on nomme les tampons carbonates ou phosphates… mais ceci nous amènerait trop loin et l’explication deviendrait nébuleuse… si elle ne l’est pas déjà ). En bout de ligne, nous obtenons un sel neutre de l’acide urique nommé urate de calcium (ou de magnésium, potassium, etc.).

Conséquences de l’acidification

Vous aurez compris que la neutralisation des acides par les minéraux entraine automatiquement une augmentation de l’élimination de ces mêmes minéraux. Si la diète n’apporte pas en abondance les aliments qui génèrent des outils de neutralisation (des minéraux alcalins, des déchets alcalins), le corps doit puiser dans ses réserves pour fournir ces minéraux. Ces réserves, ce sont les os. L’acidification du terrain (ou du corps) est donc reconnue par plusieurs experts comme la cause première de l’ostéoporose.(2,3)

Cet effort de neutralisation n’est pas seulement un facteur de risque de l’ostéoporose. L’acidification est impliquée dans de nombreuses conditions qui sont des conséquences directes ou indirectes de l’épuisement des capacités de neutralisation et d’équilibre. La diète acidifiante est associée à:

* Perte de magnésium (4)

* Augmentation du poids corporel (5)

* Augmentation du tour de taille (syndrome métabolique) (5)

* Marqueurs de maladies cardiaques (6)

– Cholestérol élevé

–  Hypertension

– Acide urique (syndrome métabolique & goutte) (7)

* Lien potentiel avec le risque de cancer

* Réduction de la résistance au stress (cortisol élevé) et troubles de l’humeur (8)

* Réduction de la masse osseuse (9)

On comprend donc l’importance de l’équilibre acido-basique dans le maintien de la santé et la prévention de la maladie.(10)

via Acidification: mythe ou réalité | Franchement Santé